7

Journal d’un projet (2)

Nous n’avons pas encore reçu le courrier officiel alors j’avoue que nous avançons lentement des fois que ce courrier nous informe de procédures à suivre ou autres choses de ce genre. Ce serait bête d’être parties dans la mauvaise direction.

Idées Coline


Mais cela ne veut pas dire non plus que nous n’avons rien fait du tout ce week-end : j’ai continué un peu sur l’histoire et je me suis essayée à quelques dessins (comme celui que vous pouvez voir ci-dessus qui ne rend pas très bien au scan). Coline a continué à s’entraîner sur Pinocchio, a continué à dessiner un peu Marraine la fée avant de réfléchir à certains passages de l’histoire. C’est trop bien, elle fait des petits dessins à côté de ses idées et ils sont trop marrants (cf. ci-contre). Si vous vous demandez comment on peu se retrouver avec un crocodile dans cette histoire, lisez bien tout l’article, vous avez un indice. Lucile s’est essayé à faire Alexia mais ses essais n’ont pas été concluant (c’est elle qui le dt pas moi) et elle s’est finalement entraînée à dessiner des visages d’hommes âgés en prévision très certainement d’un Merlin l’enchanteur.

Si vous ne voyez pas trop de quoi je parle, c’est que vous avez sans doute pris le train en marche et que vous n’avez pas lu les articles précédents autour de ce projet. Vous pouvez tous les retrouver là : Projet égalité filles-garçons. Sur le premier article on vous avait demandé comment vous imaginiez les personnages, dans le deuxième article des exemples d’inégalités filles-garçons. Si vous voulez donner votre avis, n’hésitez pas à aller commenter ces articles. Et cette fois voici la question qui va vous permettre de participer : si vous aviez la possibilité d’entrer dans un livre, dans lequel iriez-vous ? (vous avez le droit aussi de décrire pourquoi si ce n’est pas top secret ou que vous n’avez pas la flemme). N’importe quel livre, un documentaire sur les lions, un album pour enfant, un roman policier, un livre de parole de chanson (enfin là il faudrait vraiment m’expliquer pourquoi) : tout est possible, tout est réalisable (c’est ça qui est magique avec l’imagination).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *