0

Mais d’où viennent les noms propres (lieux, personnages) ?

Cette question m’a été posée après avoir vu mes nouveaux articles sur mon site.

Il y a plusieurs types de noms :

  • Ceux que j’invente totalement en ne partant de rien, qui sont plus une combinaison de syllabe qui me viennent et que je trouve agréable (ou non) à entendre. Pourquoi « ou non » ? Parce que si je ne mettais que des choses que j’aime, mes prénoms de filles seraient toujours composées de « i » et de « a » qui font plus féminin. J’essaye donc de me restreindre, ce qui donne des prénoms comme « Mimosk », « Nietsabèh » (surnommée Bèh, elle a tout gagné), « Rièlmo » que je ne trouve pas « beau » à entendre. Mais comme j’aime les personnages, je finis par aimer les prénoms (Rièlmo c’est le vrai prénom de Nihil, autant dire qu’on ne le voit apparaître que deux fois dans le roman, et je n’ai donc eu aucun remord à le faire moche pour garder les beaux prénoms que j’invente pour d’autres). Et j’essaye de ne pas faire des prénoms trop courts car c’est très tentant de ne faire que des Aya : c’est sûr j’aime bien mais je reste un peu sur ma faim car j’adore inventer de nouveaux noms. Madfiayu est parti de Ayu : évidemment je ne pouvais pas garder ça car j’avais déjà une Aya, j’ai donc rajouté des syllabes. Mais il est vrai qu’elle est surnommée Ayu (et moi je la surnomme Yuyu).
  • Ceux qui dérivent de mots existant déjà: Myrthille (évidemment vous me direz) non Myrthille ne part pas de « Myrtille » mais de « Confiture » (oui oui) qui est devenu « Confitille » puis « Myrtille » (comme quoi on se complique bien la vie parfois). On a Frosmmets qui vient tout simplement d’une contraction de « froids » et de « sommets » (mon grand problème est que je ne me souviens jamais si j’ai mis deux s ou deux m). En fait j’ai mis Niestabèh dans les complètement inventés, mais ce n’est pas vrai : ce prénom vient de Bastien : les lettres sont inversées « neitsab » on inverse le e et le i, on rajoute « èh » et le tour est joué. Soleiv partait je crois de Solène (sans garantie).
  • Les noms qui existent déjà (et dont l’orthographe est parfois simplement modifiée) : Shabanu (abrégé en Shab), Seb de Sébastien, Shinobu, Nikolah, Ulyss…

Je sais que l’on se perd parfois un peu dans tous ces mots inventés mais c’est quelque chose que j’adore faire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *