0

Bonne année 2016

C’est le retour de mon article de bonne année (cf. celui pour 2015) ! Avant de vous parler de mes coups de cœur de 2015, un petit retour sur les bonnes résolutions prises en 2015 qui me restaient à faire (toutes réalisées après le 18 décembre date à laquelle je me suis rappelée qu’il me restait des bonnes résolutions non résolues !) :

Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne : j’avais dit que je lirais le Voyage au centre de la terre mais mi décembre je ne l’avais toujours pas lu et il n’était pas à la bibliothèque mais comme au final je voulais lire un Jules Verne et pas forcément un titre en particulier j’ai lu celui-là. Et j’ai vraiment beaucoup aimé. Les personnages, l’histoire (je ne m’attendais pas du tout à celle-là en plus), tout ! J’avoue je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi passionnant, j’avais plutôt des préjugés pensant que ce serait quelque chose de vieilli, de lourd à lire alors que pas du tout, j’avais du mal à décrocher et j’avais très envie de continuer pour savoir la fin de cette histoire ! Du coup j’ai vraiment envie maintenant de me lancer dans d’autres Jules Verne et de regarder quelques adaptations de cette oeuvre car j’en ai vu d’autres œuvres (ce qui me donnait aussi la fausse impression de savoir à quoi m’attendre sûrement) mais pas de celle-ci et je suis curieuse de voir comment elle a été transposée (même si j’ai un peu peur d’être déçue après ce gros coup de cœur).

Les dix petits nègres d’Agatha Christie : bon le policier c’est pas forcément ce vers quoi je vais facilement (en fait j’en lis quasiment aucun) du coup j’ai traîné à lire celui-là malgré le fait que mes petites sœurs adorent Agatha Christie et en particulier les 10 petits nègres. Faisons justice à ce livre qui ne méritait pas ma réticence à le lire : il se lit effectivement très vite et on est vraiment accroché, je l’ai commencé un matin, j’ai dû interrompre ma lecture mais dès que j’ai pu le reprendre je l’ai fait (quitte à le lire dehors dans le froid en attendant ma famille pour monter à la Bastille). Il est vraiment bien construit maintenant je vous le recommande à mon tour, malgré les multiples hypothèses formulées pendant ma lecture aucune n’est tombée juste même si certaines étaient partiellement justes. Seul petit reproche que je lui ferais : les « explications » à la fin me semblent parfois un peu rapide et faciles du coup, j’aurais aimé plus d’approfondissement dans l’explication de l’ingéniosité de tous ces crimes.

Le hobbit de Peter Jackson : étant vraiment à la bourre je l’ai regardé le 31 décembre… juste le premier film de la trilogie. Je n’ai pas lu le roman donc je ne pourrais juger de la justesse du film par rapport au roman. Mais je l’ai bien aimé. Sans être un coup de cœur, j’ai bien envie de savoir la suite. J’accroche bien plus au personnage de Bilbon par rapport à Frodon du Seigneur des Anneaux mais globalement malgré un film assez long celui-ci s’attarde très peu sur les personnages du coup à la fin de 2h30 de film on n’en connait véritablement aucun… je trouve cela dommage.

Mes coups de cœur de 2015

Lastman de Bastien Vivès, Balak et Michaël Sanlaville : vous voulez une BD complètement déjantée avec des personnages géniaux, qui n’est franchement pas politiquement correcte à bien des égards, avec pleins de tournants dans l’histoire qui vous donne envie de vous arracher les cheveux de frustration si vous n’avez pas le prochain tome là tout de suite sous la main ? Lisez Lastman, vraiment, c’est génial. Moi j’ai accroché dès le début mais certaines personnes ont souvent un coup de cœur à partir du premier coup de théâtre qu’offre cette BD donc ne vous fiez pas à votre lecture du premier tome, attendez un peu avant de vous faire votre avis définitif. Pour ceux qui comme moi attendent le 8 avec impatience, réjouissez-vous il arrive début janvier !

Dancer in the dark de Lars von Trier : honnêtement je ne sais pas si je reverrais ce film, c’est une vraie descente aux enfers, je n’avais jamais autant pleuré devant un film. Je verse assez facilement quelques larmes dans les moments émouvants ou tristes, c’est vrai mais là c’étaient des larmes de colère, de frustration devant l’injustice, d’impuissance. Le film est très particulier et je pense qu’on peut très facilement ne pas l’aimer. D’ailleurs je l’ai détesté pour ces émotions très fortes et très violentes qu’il a fait naître en moi mais c’est aussi pour cela que je suis bien obligée de reconnaître qu’il était absolument génial mais que je ne suis pas sûre que j’aurais envie de le regarder de nouveau.

Gekkan Shôjo Nozaki-kun de Tsubaki Izumi : quand on regarde le résumé de cet anime (en tout cas ça a été le cas pour moi), on s’attend vraiment à regarder une histoire d’amour très shôjo. Eh bien pas du tout. La confession ratée va mener à une vraie comédie et l’histoire d’amour ne sert même pas vraiment de fil conducteur tant parfois elle passe au plan secondaire (et encore plan secondaire c’est une place trop importante). Qu’est-ce que l’on a donc dans cet anime ? Des personnages qui sont tous à leur manière décalé mais, alors qu’ils sont très conscients quand les autres sont à côté de la plaque (ce qui donne de belles réactions), ne se rendent pas compte de leurs propres bizarreries. Une série courte en 12 épisodes vraiment sympa à voir.

Eux, c’est nous : pas de gros coup de cœur cette année en roman même si j’en ai lu plusieurs de sympas. Par contre un beau coup de cœur pour le petit livre très facile à lire « Eux c’est nous » qui commence par une courte histoire de Daniel Pennac et qui se poursuit avec le mots RÉFUGIÉS qui est découpé en un acrostiche pour expliquer de manière très simple quelques mots (Réfugié, Etranger, Frontière, Urgence, Guerre, Immigration, Economie, Solidarité). J’en profite pour recommander aussi une pièce de théâtre que j’ai lu récemment car l’auteure va être invitée au Printemps du livre de Grenoble : Traverséed’Estelle Savasta. Je l’ai lu à la base d’une part parce que l’on va peut-être travaillé dessus avec une classe mais aussi parce que j’étais intriguée par cette pièce qui intégrait de la langue des signes. Si je fais le parallèle c’est parce que le thème rejoint un peu ce « Eux, c’est nou »s mais je n’en dis pas plus pour ne pas trop dévoiler l’histoire.

Ouvert à double tour de la Rue Kétanou (live) : je connaissais déjà pas mal de musiques de cet album mais je n’avais jamais écouté l’album en lui-même et j’ai découvert de nouvelles chansons et surtout comme c’est un live, le fait de pouvoir entendre les chansons dans l’ordre m’a permis de mieux l’apprécier tout simplement car on comprend mieux en ayant tous les échanges les réactions du public, la manière parfois de chanter… Une véritable redécouverte qui m’a permis d’apprécier encore plus ces musiques.

Envies pour 2016

La passe miroir de Christelle Dabos : lauréat du concours du premier roman jeunesse organisé parGallimard Jeunesse, RTL et Télérama dont j’ai entendu vraiment beaucoup de bien (et que du coup j’ai reçu à Noël)

Le garçon et la bête de Mamoru Hosada (La traversée du temps, Summer Wars, Les enfants loups) : je finis toujours pas louper les passages au cinéma des films que je veux aller voir faute de personnes avec qui aller les voir ou faute de coordination avec celles qui voudraient bien mais j’y crois je vais y arriver

Sangsues de Daisuke Imai : à la sortie du premier tome de ce manga qui me faisait envie les critiques étaient mitigés mais plus on avance plus les critiques des tomes suivants semblent être de mieux en mieux du coup je pense que ce sera mon prochain achat (quand j’irais acheter le tome 8 de Lastman 😉 )

Marvel’s Jessica Jones de Melissa Rosenberg : je regarde peu de série car j’ai dû mal à les poursuivre mais celle-ci me tente vraiment et j’en ai beaucoup entendu parler dernièrement, il faut que j’essaye de me lancer en 2016.

Miss Hokusai de Keiichi Hara : de nouveau un film, un film comme je disais plus haut dont j’ai loupé le passage au cinéma que j’avais envie de voir. En plus depuis ma mère l’a vu au cinéma et me l’a conseillé donc il faut vraiment que je le vois en 2016.

Bonnes résolutions pour 2016

Un grand merci à tous ceux qui m’ont suggéré des choses à regarder/lire pour 2016 vers lesquelles je ne serais pas forcément allées toute seule. Du coup je dois voir Usual Supects (ça fait plus de six mois du coup je le mets dans mes bonnes résolutions comme ça j’arrêterai de toujours regarder autre chose à la place) et la Grande Bellezza, je vais lire la vie de Galilée de Bertolt Brecht, Océan Mer d’Alessandro Barricco, le K de Dino Buzzati et à genoux de Michael Connelly. Oui vous savez bien compter, ça fait plus de cinq mais je voulais garder à lire ou voir absolument au moins une suggestion par personne.

Mais je note aussi à voir ou à lire les autres suggestions : Terre des hommes d’Antoine de Saint Exupéry,  La légende des siècles de Victor Hugo, Le dernier des Mohicans de James Fenimore Cooper, Vendetta de R.J. Ellory, The little bit man avec Dustin Hoffman et Faye Dunaway, Artères souterraines de Warren Ellis, The simping detective, L’homme à l’envers de Fred Vargas, Mon nom est personne de Tonino Valerii, Le Monde selon Garp de John Irving, Les faux monnayeurs de Gide, Lettres à un jeune poète de Rilke, l’échiquier du mal de Dan Simmons, Vol au dessus d’un nid de coucou de Ken Kesey (livre) ou Milos Forman (film), Zorba le grec d’Alexis Zorba. De la découverte en perspective ! N’hésitez pas à piocher aussi dans ces recommandations que l’on m’a faites vos futures lectures ou à m’en conseiller de nouvelles, si je ne les lis pas dans l’année, possibles qu’elles soient dans mes prochaines bonnes résolutions 😉


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *